Pourquoi axellescom s’appelle axellescom ?...

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous connaitre, à savoir que nous sommes une agence de communication globale à Nantes, créative et inspirée, mais une question vous titille encore : pourquoi l’agence axellescom s’appelle axellescom ? Avouez qu’au moins une fois, cela vous a traversé l’esprit. C’est votre jour de chance, nous allons enfin répondre à cette question qui vous hante jour et nuit (rien que ça) et tout vous dévoiler sur la naissance du monde – en tout cas, le notre.   Alors… c’est qui cette Axelles ? J’aurais pu inventer l’existence d’une mystérieuse Axelle à l’histoire sulfureuse, fouiller dans la mythologie grecque pour trouver une Axelle déesse de la communication et de la prospérité, ou raconter d’autres histoires passionnantes – les idées ne manquent pas – mais je ne vais pas vous mentir : Axelle n’existe pas et n’a jamais existé. En tout cas, pas chez nous, pas comme ça. Non, non, l’origine d’axellescom vient d’autre chose…   Pour comprendre il faut revenir en 1987, date de la création de l’agence (eh oui, nous sommes l’une des plus anciennes agences indépendantes de Nantes – ça en jette n’est-ce pas ? ). L’agence est à l’époque fondée par deux associéEs, vous me voyez venir ? Eh oui, vous connaissez maintenant l’origine de ce “ELLES”, arboré fièrement comme une signature, comme pour marquer de leur empreinte leur projet, leur bébé… qui a bien grandi depuis !   Et l’axe me direz-vous ? Evidemment, aucune référence à l’anti-transpirant, même s’il faut bien reconnaitre que leurs campagnes sont plutôt pas mal ! Non, plus simplement, cela renvoie à “l’AXE stratégique”. Dès les prémices de notre histoire, la stratégie a su s’imposer comme notre fer de lance, conscients dès le départ que sans elle, nous...

Le zoning, ou l’art d’organiser son contenu...

“Axellescom, s’il te plait,  dessine moi un zoning”   Lorsqu’on crée un support de communication, print ou web, on peut avoir tendance (la tentation est forte) à se jeter sur de design avant même de se pencher réellement sur le contenu.  Par impatience pour les uns, parce que c’est plus facile de se projeter pour les autres… mais quelle que soit la raison, c’est une erreur : il ne vous viendrait pas à l’idée de passer à la déco de votre maison avant même d’en avoir fini les fondations (oui, chez axellescom on a beaucoup de clients dans le BTP alors forcément, nos métaphores s’en ressentent) : c’est exactement pareil pour vos sites web, brochures, mailings… Pour être sûr de se concentrer sur l’essentiel et de faire les choses dans l’ordre, nous proposons systématiquement à nos clients une étape préalable : le zoning.   Le zoning de contenu, c’est quoi exactement ?  Le ZONING est un schéma rudimentaire visant à définir les différents « blocs » d’une page, les informations qui doivent y figurer et leur niveau d’importance.   En d’autres termes, il s’agit d’un document « brut », non-designé, pour définir et positionner les différentes « zones » d’un document (page web, annonce presse, brochure…) et ses fonctionnalités. Pour une page web, une seconde étape est nécessaire, le « wireframing » : elle vise à détailler encore d’avantage le contenu de ces différents blocs, leur nature (image, vidéo…), l’emplacement des boutons, le fil d’Ariane… Dans l’usage et par souci de simplification, nous utilisons généralement au sein de l’agence le terme « ZONING » pour regrouper ces deux étapes – ce terme imagé étant souvent bien plus clair pour nos clients.   Un exemple de zoning   Si cela est encore abstrait, voici un exemple visuel de zoning réalisé pour une page web du site de l’agence. Alors...

Un nouveau site pour Stratégies ! Sep16

Un nouveau site pour Stratégies !...

Comme tout pro de la com’ qui se respecte, je respecte chaque semaine le même rituel en recevant mon magazine Stratégies : je commence par regarder sur la couverture s’ils ne m’ont pas fait une surprise en dédiant leur une à la dernière campagne sur laquelle j’ai bossé (on ne sait jamais), puis je feuillette chaque page en parcourant la moindre petite ligne, pour voir si mon nom est cité quelque part, pour je ne sais quelle bonne idée qui aurait pu retenir leur attention. Mais en attendant cette consécration, assez parlé de moi : Stratégies a mis en ligne cette semaine son nouveau site et ça valait bien un petit article !   “Echauffez-vos doigts” : une campagne de lancement qui vous invite à muscler votre index ! Après mangez-bougez, voici le “bougez-naviguez” – voici les emailings reçu de la part de Stratégies pour nous annoncer la mise en ligne de son nouveau site. Simple, mais efficace.         Accès libre à tous les contenus jusqu’au 15 octobre 2016 ! Profitez-en : pendant un mois, tous les articles sont à votre disposition gratuitement. De quoi faire le plein d’actus sur les marques, les médias, le business, la communication… Et on imagine que pour séduire de nouveaux lecteurs, leurs rédacteurs vont mettre le paquet, on aurait tort de s’en priver.   Et le nouveau site, il ressemble à quoi ? Il était effectivement temps d’en parler, c’est quand même ce qui nous intéresse le plus ! Mais est-il vraiment nécéssaire de paraphraser ou de vous décrire ce que vous pouvez voir par vous-même ? On vous invite à découvrir toutes les nouveautés dans la vidéo de lancement réalisée par Stratégies itself, c’est par ici et vous saurez tout !   Le nouveau...

Nouvelle présentation des pages Facebook...

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que Facebook a récemment revu le design de ses pages avec une meilleure lisibilité, une présentation plus intuitive et un menu plus clair pour naviguer toujours plus simplement entre les différents contenus.   Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle présentation des pages Facebook Vu le nombre d’articles sur le sujet, nous n’allons pas les paraphraser en détaillant chacune de ces nouveautés (vous pouvez les retrouver ici sur l’article de webmarketing conseil), mais voici – en résumé – une liste des 5 changements que vous pourrez retrouver sur vos pages Facebook :   1) Un menu dans une colonne à gauche La grande nouveauté, pour mieux naviguer entre les différents types de contenus ( photos, avis, mentions j’aime, articles, vidéos, évènements, publications, livestreaming…)   2) Et donc, un cover plus épuré Libéré de tous les menus, votre visuel de couverture vous offre maintenant une plus grande liberté créative pour marquer l’identité de votre page.   3) Une barre d’onglets allégée  La nouvelle barre d’onglets, sous le cover, est focalisée sur les actions de base de la page : le bouton « J’aime » pour s’abonner et le call-to-actions que vous avez paramétrés.   4) Un moteur de recherche intégré Autre nouveauté de taille sur vos pages Facebook : la possibilité de retrouver des contenus par mots clés, avec une barre de recherche dédiée !     5) Les blocs thématiques qui passent de la colonne de gauche à la colonne de droite Pour épurer le menu gauche, vos blocs abonnés, photos, évènements… sont maintenant placé à droite du mur.  ...

Logo des JO RIO2016, toute une histoire ! Août22

Logo des JO RIO2016, toute une histoire !...

C’était l’évènement de cet été 2016 : les Jeux Olympiques au Brésil. Du sport, de belles performances, de l’émotion, des médailles… mais aussi une identité graphique qui nous a suivi pendant de nombreux mois, jusqu’à être bien ancrée dans nos mémoires. Mais quelle histoire se cache derrière le Logo des JO RIO2016 ? D’où vient-il, qui l’a créé, pourquoi, comment ? Pour tout savoir, nous vous invitons à découvrir le bel article de l’agence Graphéine sur le sujet.      Une collaboration entre deux agences et surtout, un mélange de cultures   Nous n’allons pas vous refaire toute la génèse du Logo des JO RIO2016, nos confrères de Graphéine l’ont très bien fait – mais pour résumer, c’est l’agence brésilienne “Tátil design” qui a remporté la consultation avec son logo bonhommes-rubans-qui-dansent : une belle performance quand on sait que pas moins de 138 autres prétendants s’arrachaient cette place ! L’agence a du travaillé dans le secret le plus total pendant 4 mois, avec 10 personnes enfermées dans un véritable bunker construit hâtivement en lieu et place de l’ancien open-space, avec badge et mot de passe de rigueur. L’histoire raconte que même le reste de l’agence n’était pas au courant…vous imaginez l’excitation et toutes les rumeurs qui ont pu les envahir pendant ces longues semaines !   Et la deuxième agence dans tout ça ? Il s’agit du studio anglais de Dalton Maag. Pour faire bref, après avoir passé en revue des centaines de typographies, le choix s’est porté sur un caractère script fait maison… avec une équipe spécialisée (eh oui, on ne peux pas tout faire en interne) ! Un processus inhabituel, quand on sait que dans la plupart des cas on conçoit une typographie avant de créer le logo. Mais là, le brief était de respecter à la lettre les 3 lettres...

Google Fonts, bible de la typographie web...

Choisir une typographie web est souvent un véritable parcours du combattant : pas assez lisible, trop sérieuse, pas assez classe, trop ronde, pas assez moderne… un casse-tête sans fin qui amène parfois nos chers amis webdesigners à négliger cette étape au profit d’une bonne vieille typo « ARIAL», « HELVETICA » ou « OPEN SANS », intemporelle et sans risque…mais aussi sans originalité ! N’oubliez pas que la typographie de votre site fait partie intégrante de son design ! Face à cette « flemme créative », le maitre Google a lancé en 2010 Google Web Fonts, rebaptisé depuis Google Fonts, une ressource complète de typographies web open source, avec un objectif affiché : « making the web more beautiful, fast and open ».   Google Fonts, c’est quoi exactement ?   Jusque là, les designer utilisaient principalement des polices commerciales qui, au-delà d’être payantes, pouvaient poser des problèmes de compatibilité avec certains navigateurs – obligeant les développeurs à prévoir une police alternative en cas de problème d’affichage (on ne peut quand même pas forcer l’internaute à télécharger et installer une typo spécifique, juste pour le plaisir de lire votre contenu). Avec l’évolution du web et de la technique (par exemple, l’utilisation massive de la propriété @font-face en CSS), il était devenu indispensable de définir des polices « compatibles web ». Google est allé encore plus loin en proposant une collection de plus en plus riches de typographies web gratuites (+ de 800 actuellement), avec la possibilité de copier-coller directement un bref extrait de code dans l’en-tête du site pour en profiter. On peut aussi tout simplement télécharger une archive contenant toutes les polices sélectionnées et les installer pour les rendre disponibles dans tous les logiciels utilisant des polices. C’est peut-être un détail pour vous… mais pour les pros du digital, ça veut dire beaucoup ! « We believe the best way to bring personality...

8 points incontournables pour un site internet réussi !...

Une entreprise sans site internet, c’est comme un château sans la Loire, comme un rasta sans pétard, comme une normande sans armoire, comme Sherlock sans sa loupe et Tintin sans sa houppe (merci Thomas Dutronc pour la liste)… bref : si le nombre de sites web a dépassé le milliard, ce n’est pas pour rien. Eh oui, véritable levier de communication, votre site est un outil indispensable pour développer votre notoriété, présenter vos services, fidéliser vos clients ou en conquérir de nouveaux… mais attention, tous les sites ne se valent pas et ce serait une grosse erreur de limiter un site internet à son webdesign ! Nous avons recensé pour vous 8 points de vigilance à connaître pour bien choisir votre prestataire web et atteindre tous vos objectifs grâce à votre site internet !   8 points essentiels pour créer un site internet performant   1) Un socle technique fiable C’est la base qui va conditionner le bon fonctionnement et le bon référencement de tout votre site ! Plusieurs solutions existent (CMS développé, OPEN SOURCE…) mais quelle que soit l’alternative choisie, assurez-vous que votre prestataire maitrise réellement son sujet et sera en mesure de développer toutes les fonctionnalités dont vous pouvez avoir besoin. Vous n’y connaissez rien en technique ? N’hésitez pas à demander à votre agence quelques références pour voir son travail en condition réelle et ne pas vous limiter à une simple maquette ! (Vous souhaitez voir les réalisations axellescom ? Rendez-vous sur notre site !)   2) Un site 100% responsive Un site responsive est un site pensé pour un affichage optimal sur tous les terminaux, de l’écran d’ordinateur au smartphone, en passant par la tablette. Et croyez-nous, il ne s’agit pas là d’une simple coquetterie – vous auriez tort de penser que vous pouvez encore vous en passer : non seulement parce...

Nouveau site en ligne pour l’institut IFM3R !...

En 2010, l’IFM3R a sélectionné l’agence axellescom pour faire son site Internet et 6 ans après, l’Institut de formation en Masso-kinésithérapie et Pédicurie-podologie des Pays de la Loire nous a de nouveau fait confiance pour en réaliser une nouvelle version, mise en ligne en juillet 2016.   Un nouveau site en cohérence avec la dynamique de l’institut    L’IFM3R (Institut Régional de Formations au métiers de la Rééducation et de Réadaptation des Pays de Loire), anciennement IFMKPP, est très active sur son secteur comme pour ses étudiants et se veut une institution de référence en matière de formation professionnelle et universitaire. Les domaines de la pédicurie-podologie et masso-kinésithérapie évoluent très vite, avec des connaissances de plus en plus riches et des techniques perfectionnées qui demandent une véritable expertise.  Cela demande un renouvellement permanent et une dynamique tournée vers l’avenir, pour apporter aux professionnels de santé en devenir le bagage nécessaire pour réussir leurs premiers pas dans la vie active et prendre soin de leurs futurs patients. Dans cette optique, l’IFM3R a fait appel à l’agence axellescom (Nantes) en 2010 pour créer son nouveau nom, son identité visuelle, sa signalétique…et son site Internet. Ce renouveau a été très bien accueilli et aujourd’hui, le nouveau site de l’institut s’inscrit dans cette même démarche.   Zoom sur le nouveau site IFM3R   Pour le nouveau site IFM3R, évidemment responsive pour être accessible avec une lecture optimale depuis n’importe quel terminal digital, nous avons misé sur webdesign épuré, qui laisse la part belle aux visuels (shooting photo réalisé par l’agence) et aux contenus, avec une ergonomie simple pour faciliter l’expérience des visiteurs (étudiants, futurs étudiants, leurs parents et les professionnels de santé). Les internautes peuvent y retrouver des informations détaillées sur l’école, les métiers de pédicures-podologues et masseurs-kinésithérapeutes,  mais aussi : >...

RESPONSIVE CREATIF : l’exemple de la marque DIESEL...

  Faire un site responsive est, le plus souvent, vu par les marques comme une obligation contraignante et limitative. La marque de prêt à porter Diesel a dépassé cette appréhension pour, au contraire, exploiter l’adaptabilité du site responsive pour en faire un argument de vente au service de son nouveau produit extensible. Vous allez être (agréablement) surpris par cette approche en responsive créatif !   La campagne Diesel : le responsive creatif au service de la marque   Utiliser le responsive pour valoriser son produit à travers un concept créatif : voici le challenge relevé par Diesel à travers un site évènementiel imaginé pour vanter les qualités de ses nouveaux JoggJean : un jean fabriqué à partir d’un tissu hautement extensible, pour une sensation structurée tout en gardant une coupe décontractée. Extensible vs responsive…vous ne voyez pas encore le lien ? On vous explique ! La marque a créé une landing page très originale avec un principe simple mais efficace : un homme habillé d’un JoggJean, se contorsionne à mesure que l’on modifie les dimensions de la page, montrant ainsi que le jean s’adapte à toutes les positions, même les plus improbables !       Vous avez encore du mal à imaginer le concept ? N’attendez plus et tentez vous-même cette expérience responsive originale et interactive !   Qu’est-ce qu’un site responsive ?   Petite piqure de rappel : le responsive est une manière de concevoir un site web pour que son contenu s’adapte automatiquement à la résolution écran du terminal qui est utilisé pour le visionner. Le site responsive permet donc de ne plus avoir à concevoir autant de sites que de terminaux, mais de concevoir une interface unique auto-adaptable. Ainsi, les informations et les structures techniques ne sont pas dupliqués ce qui permet de générer des économies d’échelles dans la conception et...

Publicités Facebook : vers la fin des limites de texte sur les images ?...

Tous les annonceurs qui ont déjà essayé l’offre payante Facebook ont probablement été confrontés au moins une fois au refus de leur publicité avec le message suivant : “il est probable que votre image contienne plus de 20 % de texte (logos et slogans inclus). Pour que les publicités restent d’aussi bonne qualité et aussi attrayantes que possible, nos règles publicitaires générales indiquent que les publicités ne doivent pas contenir plus de 20 % de texte dans leur image.” Eh oui, la publicité Facebook, certes très efficace, est soumise à de nombreuses règles dont cette fameuse loi des 20% parfois bien difficile à respecter et très frustrante en termes de créativité. Ce sera bientôt de l’histoire ancienne puisque Facebook va revoir cette règle pour plus de souplesse ! Victoire ? Pas tout à fait, puisqu’en réalité, les images avec trop de textes seront quand même moins affichées que les autres…   La règle des 20%, c’est quoi exactement ?   En gros, les chercheurs du réseaux social américain – à travers différents tests – ont démontré que  leurs utilisateurs “préféraient” les publicités avec moins de texte – très exactement <20% de l’image. Du coup, pour améliorer l’expérience des internautes et renforcer l’impact des publicités pour les annonceurs, Facebook a décidé de rendre cette règle obligatoire pour tous, sous peine de voir la mise en avant de votre publication refusée car assimilée à du SPAM (cela n’est pas toujours immédiat, vous pouvez voir votre diffusion commencer et ensuite être stoppée au bout de quelques heures).   Comment Facebook détecte le pourcentage de texte sur une image ?   Cela a évolué, mais avouons-le – ça reste un peu grossier…et très contraignant ! Facebook a établit une grille de 5 X 5 dans laquelle est intégrée votre image : chaque case...

5 idées reçues sur les réseaux sociaux...

Nous sommes en 2016 et force est de constater que pour une entreprise, les réseaux sociaux sont désormais incontournables. Pas n’importe comment, pas à n’importe quel prix, mais incontournables tout de même. Et pourtant, bien loin des success story relayées par Facebook, Twitter et autres consorts, nombreuses sont les marques ou entreprises qui n’ont pas encore franchi le cap parce qu’elles n’y croient pas – ou pire encore, celles qui ont abandonnées par frustration, faute de résultats, de temps ou de stratégie cohérente. Ces entreprises ont souvent un poins en commun : leurs idées reçues sur les réseaux sociaux – des clichés bien ancrés qui les empêchent de prendre du recul et d’envisager réellement une stratégie Social Media digne de ce nom. Mais n’oubliez pas : les réseaux sociaux évoluent très vite et ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui…de même que nos vérités d’aujourd’hui ne seront probablement plus celles de demain (promis, c’était la dernière phrase philosophique de cet article).   Les (fausses) idées reçues sur les réseaux sociaux qu’on entend trop souvent   Idée reçu n°1 : LES RESEAUX SOCIAUX, C’EST UNIQUEMENT POUR LE B2C ! FAUX : c’est vrai, la communication B2B ne répond pas aux mêmes codes, aux mêmes problématiques…. mais elle s’adresse à des individus comme vous et moi qui se connectent aux réseaux sociaux (chez eux, pendant leurs déplacements…). Envisagez ces moments comme une nouvelle opportunité de capter leur attention. Les usages changent et la limite entre vie professionnelle et vie privée est de moins en moins marquée… alors, même en B2B,  ne sous-estimez pas tout ce que les réseaux sociaux peuvent vous apporter : Génération de nouveaux leads Augmentation des ventes Développement du trafic Analyse d’audience précise Ouverture de nouveaux marchés Proximité clients Testing / Laboratoire 2.0 … Bref,...

RunningDay : une infographie pour vous encourager à aller courir !...

Le 3 juin est la journée nationale de la course à pied (si si, la runningDay , ça existe). Les beaux jours arrivent (normalement), les après-midis à la plage avec, et tout le monde veut mettre toutes les chances de son côté pour ne pas avoir l’air ridicule dans son maillot.  Et puis la course à pied, c’est à la mode : selon une étude récente, 8,5 millions de personnes la pratiquent régulièrement en France, soit 19% de la population (ah oui, quand même). Et puis il y a les autres… ceux qui comme moi (comme vous ?) se disent “je m’y mets demain” et repoussent l’échéance jour après jour. Pour cela, nous avons créé cette petite infographie spécial ” runningDay ” pour SE MOTIVER !!!! On vous laisse la regarder jusqu’au bout et… aller enfiler vos chaussures de running...

Statistiques, KPI… comment mesurer ses actions sur les réseaux sociaux ?...

Mesurer ses actions sur les réseaux sociaux n’est pas une chose facile… surtout si vous essayez de mesurer votre ROI (Retour sur Investissement) de la même manière que vos actions marketing traditionnelles (grosse erreur et surtout, frustration/déception à l’horizon !). Mais cela ne veut pas dire que vous devez y passer toute votre énergie, votre temps et votre budget sans jamais rien mesurer : vos actions sur les réseaux sociaux doivent toujours être quantifiées, analysées…avec des indicateurs pertinents (KPI) et des statistiques adaptées !     Mesurer ses actions sur les réseaux sociaux, pourquoi est-ce si difficile ?   Tout d’abord parce que nous sommes perturbés par nos vieilles habitudes de marketeux, celles qui voudraient que chaque action se mesure en chiffre d’affaires généré, en statistiques de trafic ou en nombre de produits vendus, celles-là même qui prônent le résultat immédiat et la dictature du chiffre. Mais les réseaux sociaux ont leurs propres règles, il faut l’accepter…et faire avec !  Par exemple : > Des retombées commerciales indirectes : tant que l’achat via les réseaux sociaux ne sera pas répandu (cela ne devrait plus tarder, mais en attendant, faisons sans), l’intégration de vos actions social media dans le tunnel d’achat se fait via des redirections et autres intermédiaires qui faussent la mesure / le jugement de l’action initiale.   > Un impact difficile à isoler : une stratégie social media doit s’intégrer dans une stratégie plus globale, en complément d’autres actions (campagnes display, emailing, média…) il est donc difficile de déterminer précisément quelle est la part liée à ces seules actions sur vos réseaux sociaux.   > Les statistiques ne veulent pas toujours dire grand chose… : en tout cas, il faut savoir les lire et prendre du recul ! Dites vous bien que l’important n’est pas la course aux...

Nouvelles règles Twitter : les changements à ne pas manquer !...

C’était dans les tuyaux depuis plusieurs semaines déjà, c’est maintenant officiel : le réseau social de l’oiseau bleu évolue, avec notamment de nouvelles règles concernant l’utilisation des 140 signes, pour plus de créativité, de souplesse et…d’utilisateurs ? Mais rassurez-vous, nous sommes loin du “no-limit” et autres rumeurs alarmistes annoncées sur la toile, et tous ces changements vont se mettre en place progressivement, sur plusieurs mois. Vous avez le temps d’anticiper et de lire cet article pour ne rien manquer ! Nouvelles règles Twitter : pour quoi faire ?   Les 140 caractères, c’est l’essence même de Twitter – sa singularité, sa signature, bref : son identité et sa raison d’être. Alors pourquoi changer une équipe qui gagne ? Pour ouvrir de nouvelles perspectives et élargir son public cible, tout simplement. “La nuance à bien saisir : Twitter n’est pas une plate-forme de contenu, mais une plate-forme qui RENVOIE vers du contenu !” Eh oui, les 140 caractères, c’est facile à écrire, rapide à lire… mais c’est surtout très contraignant. Les nouvelles règles Twitter se veulent donc plus souples, plus simples, pour rendre le micro-blogging plus accessible au grand public, tout en permettant aux experts de Twitter de mieux gérer leurs comptes (par exemple Twitter connect tab pour retrouver plus simplement des contacts)… ce qui implique évidemment pour les développeurs d’applications liées au réseau social d’adapter leur code en conséquence.   Twitter l’explique ainsi sur son blog : “Le Tweet passe d’un simple message de 140 caractères à une large palette permettant d’exprimer sa créativité en y associant des photos, des vidéos, des liens, des hashtags, des Vines et encore plus. Ces derniers mois, nous avons ajouté la possibilité de poser des questions à votre communauté, de réagir rapidement et de manière pertinente avec des...

Visit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On TwitterVisit Us On Linkedin