Définition : comprendre le retargeting en moins de 2 minutes !...

Qu’est-ce que le retargeting ? Voici une question que vous vous êtes probablement déjà posé ou, si vous ne vous l’êtes pas encore posé, qui devrait vous intéresser ! Car le retargeting est une notion marketing essentielle, une logique avant d’être une technique, et pourtant beaucoup d’entreprises ignorent son existence et passe à côté. L’idée n’est pas de dire que tout le monde doit y passer… mais que toutes les marques devraient au moins se demander s’ils en ont besoin ou non. Bref, avant de rentrer dans ce vaste débat, qui fera probablement l’objet d’un prochain article, commençons par une définition claire, rapide et efficace pour comprendre le retargeting en moins de 2 minutes. Top chrono ? C’est parti !   Le retargeting, c’est d’abord un contexte   97% des internautes quittent un site sans y faire d’achat Les internautes visitent en moyenne 5 fois un site marchand avant d’acheter. Donc si on veut transformer un VISITEUR en CLIENT, 2 possibilités Concrètement, le retargeting permet de s’appuyer sur les données de navigation pour procéder à UN CIBLAGE COMPORTEMENTAL.   JE SUIS INTÉRESSÉ(E) PAR UN PRODUIT ? On me le suggère plus tard à nouveau ! Un schéma pour mieux comprendre Voici un schéma issu de notre précédent article sur le « retargeting, ou comment viser juste pour convertir ? ». Il devrait vous aider à mieux visualiser le concept.       Du coup, pour le retargeting, quels objectifs ?    > AUGMENTER LE TAUX DE TRANSFORMATION   > GENERER UN TRAFIC DE BONNE QUALITE (car ciblé)   > OPTIMISER SA STRATEGIE CRM (fidéliser mon audience)   > VALORISER MA NOTORIETE ET MON IMAGE DE MARQUE     Et attention, ce n’est pas seulement pour les grandes sociétés d’e-commerce : une bonne stratégie de retargeting doit...

E-reputation et e-commerce : quel impact sur mes ventes ?...

  On appelle e-réputation l’image numérique d’une personne, mais surtout d’une marque. Une image entretenue par tous les contenus en ligne qui la concerne (sur les réseaux sociaux, blogs, sites), aussi bien partagés par cette même marque que par un tiers. Il est alors aisé de comprendre que celle-ci peut être positive…ou négative et que, par conséquent, à l’époque où le e-commerce est omni-présent, cette e-réputation a un impact direct sur les ventes de la marque !     Quelle place pour la réputation d’une marque dans le parcours d’achat ?   Aujourd’hui, on peut tout faire par internet : discuter, se renseigner, prendre un rdv, et surtout, faire son shopping en quelques clics. Une facilité et une immédiateté qui représentent pour qui sait bien les exploiter une véritable source de business. Mais attention, cette force peut aussi se retourner contre vous : le meilleur moyen d’en tirer profit et de ne surtout pas la négliger. Bon à savoir :   88% des individus consultent des avis de consommateurs, des forums ou des blogs avant de réaliser un achat en ligne. 94% des consommateurs font confiance aux avis des autres consommateurs 96% mettent en exergue l’impact négatif que peut avoir l’e-réputation sur la décision d’achat   Retrouvez les résultats du sondage IFOP/Réputation VIP : l’influence de la e-réputation sur l’acte d’achat.   Pour le dire autrement, le parcours d’achat est devenu cross-canal et la réputation de votre marque aussi. Réseaux sociaux, forums, avis en ligne, crowdsourcing : l’internaute a, à sa disposition, une multitude d’outils pour l’aider dans sa décision – ce serait dommage de ne pas les prendre en compte !   Quel lien entre e-réputation et vente ?   Pour bien comprendre les enjeux d’une bonne e-réputation, il est essentiel de bien comprendre en quoi elle sera déterminante sur vos taux...

Influenceurs : une professionnalisation compliquée !...

Youtubers, blogueurs, Instagramers, Snapchatters… les stars des réseaux sociaux n’ont jamais été aussi populaires. Un succès qui les élèvent au rang d’ « influenceurs », faisant d’eux des partenaires incontournables pour les marques, qui sont désormais obligées de développer autour d’eux une stratégie nouvelle. Problème : le cadre de ce nouveau modèle économique est encore flou, et la professionnalisation des influenceurs reste une question compliquée : ils attirent les marques par leur amateurisme et leur spontanéité, mais en acceptant de servir leurs intérêts se transforment de fait en professionnels en devenir. Bref, c’est le serpent qui se mord la queue, mais ne sous-estimez pas la puissance du boa qui dort… Avoir recours à des influenceurs, pourquoi ça marche ?   C’est un peu le débat  « Content Marketing vs Publicité » : les gens ne veulent plus être considérés comme de simples consommateurs et sont blasés par l’auto-promotion : ils ne veulent plus de ce discours trop lisse, formaté promo, et attendent du service, du conseil et surtout de VRAIS avis, dans lesquels ils ont confiance ! C’est évident, vous aurez beau clamer à tout va que votre produit est le meilleur, cela n’aura jamais autant d’impact que si un autre utilisateur le dit pour vous.       Pour acheter du matériel informatique, vous regardez les avis des autres acheteurs (qui deviennent alors des prescripteurs naturels), pour réserver vos vacances, vous lisez les commentaires de ceux qui y sont passés avant vous… c’est exactement pareil pour une youtubeuse ou un blogueur qui va tester pour nous un produit make-up, nous conseiller un restaurant ou partager avec nous sa vision de la ville de Nantes. Et cela n’a en soit rien de nouveau : il suffit de regarder de près l’exemple de Thermomix, qui a construit là-dessus sa stratégie commerciale depuis des années. Ces influenceurs sont...

Qu’est-ce qu’un lead en BtoB ?...

Un lead c’est le nom habituel que l’on donne à un contact commercial ou un prospect. Cette définition marketing semble évidente et pourtant de nombreuses contradictions l’entourent. Tantôt le Lead est considéré comme un prospect en devenir, tantôt comme un prospect qualifié. Pour se sentir tout à fait dans le flou, il suffit de regarder les définitions qui fleurissent sur le net.   Lead VS Prospect, un point s’impose La différence entre lead et prospect est mince mais concrète car si le prospect est une notion du monde réel, le Lead est essentiellement un concept de marketing digital. Dans le processus de vente traditionnel ou direct, le tunnel de qualification commence par l’identification des entreprises potentiellement acheteuses puis on s’attache à trouver les contacts  qui pourront gérer les projets d’achats. Dans le tunnel  digital, c’est l’inverse,  c’est l’internaute en tant que personne qui se connecte à votre site web ou reçoit votre emailing, il peut donc être identifié, ensuite seulement vient la qualification de son entreprise. Le lead BtoB serait donc un contact identifié auprès d’un client potentiel appelé aussi prospect.   Du suspect au client Le tunnel (Funnel ou entonnoir) de vente en BtoB peut donc être décomposé en plusieurs étapes principales : Le suspect est la première étape, il s’agit d’un contact pouvant provenir d’une rencontre sur un salon, d’une demande provenant de votre site internet, des réseaux sociaux ou d’un appel téléphonique entrant. Il fait partie de vos cibles mais vous ne possédez que peu d’informations sur lui. A ce stade le ciblage est quasi nul, vous ne savez pas ce dont il a besoin ou même,  si vous pourrez lui vendre un produit ou un service. La seconde étape concerne le Lead. Cette phase de qualification gérée par le marketing permet de...

Infographie : quels sont les différents profils d’influenceurs ?...

Le marketing d’influence est incontournable pour les marques, pour qui il est devenu essentiel de s’appuyer sur des personnes faisant autorité auprès d’une cible spécifique pour toucher la communauté qui la suit. Une démarche globale qui ne pourrait se réduire au simple « buzz », tant il est important de construire une relation durable avec cette personne pour pouvoir jouir de sa popularité / crédibilité auprès de son réseau. Alors chaque marque déploie toute son énergie pour dénicher THE blogueur influent, ou la Youtubeuse qui aura le plus de vues sur sa chaine pour surfer sur son succès et s’offrir un second souffle. Cette stratégie est de plus en plus répandue et de nouvelles stars du web émergent chaque jour – mais si l’on y regarde de plus près, rien de nouveau là-dedans. Eh oui, depuis que la « com » existe, on a recours, d’une manière ou d’une autre à des influenceurs. Des profils d’influenceurs différents, mais influenceurs quand même. On fait le point pour vous avec une petite infographie !   Les différents profils d’influenceurs     Si le sujet vous intéresse, vous pouvez également retrouver notre article sur les ambassadeurs de marque, quand les clients deviennent...

Le syndrôme du « CA N’INTERESSERA PERSONNE », ou comment passer à côté du Storytelling...

Lorsqu’un nouveau client nous demande de faire un audit de sa communication externe, on en arrive souvent au même constat : « vous ne parlez pas assez de vous, vous ne partagez pas suffisamment ce que vous faites, de ce que vous êtes ». Vous savez, le fameux Storytelling, qui plairait tant à vos clients ? Mais voilà, nous sommes souvent confrontés à cette même réponse : « pour quoi faire ? », ou encore « ça n’intéressera personne ». Eh oui, force est de constater que ce qui représente pour nous une formidable richesse à exploiter est souvent perçu comme sans intérêt par les principaux concernés, et pourtant…   Le storytelling, ça marche… Alors pourquoi cette impression que « ça n’intéressera personne » ?   Je ne reviendrai pas ici sur les principes du storytelling et ses avantages, je l’ai déjà fait dans un précédent article sur l’histoire de marque – l’idée est plutôt de profiter de mes retours d’expérience pour réfléchir sur cette question : pourquoi des entreprises de plusieurs dizaines d’années d’existence estiment que leur histoire n’a pas d’importance ? Qu’est-ce qui les pousse à croire que leur marque se résume à leurs seuls produits ? Et surtout, pourquoi penser que leurs clients se désintéressent à ce point de leur quotidien ?     Premier élément de réponse : le manque de recul, le poids du quotidien   Pour m’imprégner d’un nouveau sujet, bien connaître un nouveau client et son univers, j’aime, lorsque c’est possible, me rendre sur place et visiter l’usine, les bureaux, bref : ressentir l’entreprise de l’intérieur.   Chaque fois, je me retrouve comme un enfant, émerveillé devant les grosses machines, les odeurs et les sons ambiants, j’observe avec curiosité et admiration le savoir-faire de chaque ouvrier, la décoration d’une salle de réunion ou que sais-je encore… tous ces éléments qu’on ne retrouvera jamais dans un...

Visit Us On FacebookVisit Us On PinterestVisit Us On TwitterVisit Us On Linkedin